fbpx

3 gestes concrets pour réduire les risques de chutes chez nos aînés

quoi faire chute

 

En ce mois de janvier, j’ai décidé d’écrire sur la prévention des chutes chez les personnes âgées. Non pas parce que les rues sont de plus en plus glissantes, mais principalement parce que ces derniers temps, mes visites à domicile chez cette clientèle me laissent parfois perplexe. Trop souvent, des chutes auraient pu être évitées par l’application de simples gestes préventifs qui auraient fait toute la différence.

Dans cet article, je vous présente trois gestes concrets que vous pouvez appliquer dès maintenant pour assurer un environnement sécuritaire chez nos aînés, et ainsi diminuer les risques de chutes.

      1- De la lumière SVP!

Et oui, au cas où vous ne le saviez pas, le noir augmente de façon significative les risques de chutes. Avec l’âge, les envies nocturnes se font de plus en plus fréquentes et malheureusement, la mauvaise habitude de se déplacer sans lumière durant la nuit semble bien ancrée. Voici quelques conseils afin de remplacer l’obscurité par la lumière :

  • Les interrupteurs doivent être facilement repérables et accessibles.

Si vous ne pouvez changer l’emplacement des interrupteurs, ou encore, s’ils sont difficilement repérables, sachez qu’il existe des objets que vous pouvez ajouter pour augmenter leur visibilité. Par exemple, l’installation d’interrupteurs lumineux ou encore, de rubans adhésifs phosphorescents peut corriger la situation.

  • Assurez-vous que les couloirs et les escaliers soient bien éclairés.

 

  • Vous pouvez aussi utiliser une veilleuse pour garder un minimum de luminosité dans la chambre. Ainsi, la personne peut se rendre au couloir sans être dans le noir et ensuite y allumer la lumière.

     

       2-Éliminez les objets encombrants

Les 2 types d’objets les plus encombrants et les plus susceptibles de se retrouver chez les personnes âgées sont :

   Les fameux tapis ;

j’ai vite compris que mon conseil de retirer tous les tapis chez les personnes âgées n’a jamais été et ne sera jamais respecté! Je peux leur donner toutes les bonnes raisons de s’en débarrasser, elles ne le feront pas!

Il existe donc une autre solution, qui est de fixer le tapis au sol par de l’adhésif double face. Ceci permet d’éviter la chute sur un tapis qui glisse, mais n’empêche malheureusement pas de trébucher contre le rebord du tapis. Disons que parfois, il faut apprendre à faire des compromis!

   Les câbles ;

assurez-vous que les câbles ne traversent pas les espaces de circulation. Trop souvent, les personnes âgées s’y prennent les pieds, entraînant ainsi une chute.

Vous pouvez utiliser un enrouleur de câble ou encore, les fixer contre le mur.

Bien sûr, il faut aussi éliminer tous les objets qui traînent dans les espaces de circulation tels que les petits meubles, les boîtes, les plantes, etc.

     

        3- Repensez les meubles et les placards.

Parfois, avec l’âge, certaines tâches comme monter un escabeau ou lever une charge lourde deviennent de réels défis. C’est pourquoi l’aménagement de l’environnement est important pour limiter ces situations périlleuses.  Assurez-vous que :

  • Les rangements soient accessibles sans tabouret
  • Les objets les plus lourds soient rangés en bas et les plus légers en haut.
  • Les placards ne soient pas trop profonds, pour que les objets soient facilement accessibles.

 

Pour conclure sur les risques de chutes :

D’autres mesures préventives que je n’ai pas évoquées dans cet article doivent être prises en compte afin de diminuer au mieux possible les risques de chutes. Par contre, en appliquant ces simples mesures préventives dès maintenant, vous contribuez grandement à abaisser ces risques et à maintenir l’autonomie de vos proches le plus longtemps possible.

 

Avez-vous peur de chuter, ou de rechuter ? Connaissez-vous quelqu’un qui est dans cette situation ?

Communiquez directement avec un physiothérapeute afin qu’il puisse évaluer votre situation, ou celle de votre proche, et y apporter les solutions nécessaires!

 

 

Roula Karaziwan

Physiothérapeute et cofondatrice de Novophysio. Je partage mes conseils et outils pour vous garder en forme le plus longtemps possible!